L.A. Noire

My name is Phelps, Cole Phelps

La jaquette, classe.

 

Aujourd’hui on parle jeu, et plus précisément L.A. Noire, jeu d’enquêtes se déroulant dans l’amérique des années 40.

 

L’histoire :

À l’issue de la guerre du Pacifique, Cole Phelps, lieutenant du corps des Marines décoré de la Silver Star pour sa bravoure, rentre en Californie. Dès son arrivée, il découvre que la « ville des Anges » est entachée par les meurtres, la corruption, et le trafic de drogue. Désireux de servir son pays, de défendre la justice et de corriger les erreurs de son passé, Phelps s’engage dans la police de Los Angeles pour y résoudre des affaires qui vont le faire monter en grade et qui vont l’amener à côtoyer des personnes prêtes à tout pour satisfaire leurs intérêts personnels et à suivre les traces d’un sanglant tueur en série qui sévit en ville.

On trouve notamment beaucoup de références au cours du jeu à l’affaire du Dahlia Noir.

Cole Phelps commence sa carrière comme « simple » flic, et gravit les échelons petit à petit en changeant d’unité : voitures volées, homicide, incendies criminels, moeurs… autant de facettes du métier de policier et de la ville de Los Angeles !

La technique :

Le jeu peut se voir comme un mélange de plusieurs phases :

  • Une enquête, à partir de l’analyse de la scène de crime (un genre de point’n’click mais en 3D)
  • Des déplacements dans la ville de Los Angeles, à la manière d’un GTA ou d’un Mafia, par exemple
  • Des interrogatoires, où vous devrez placer les bonnes preuves au bon moment, et tenter d’arracher des aveux aux différents protagonistes

concernant les interrogatoires, une technologie a été spécialement développées pour le jeu : le motion-scan. Concrètement, de vrais acteurs ont été digitalisés pour chaque scène, et ce en deux temps : une première fois sur leur gestuelle (chose assez courante), puis uniquement sur leur visage. Et c’est réellement bluffant ! Lors des interrogatoires, il fait scruter en permanence l’interlocuteur… si son regard est fuyant ou qu’il ne semble pas à l’aise, c’est qu’il vous pipote !

A ce sujet, voici un reportage de Jeux Actu sur la technologie motion-scan :

 

 

Mon avis : J’en suis à un peu plus de la moitié du jeu et j’adore ! Les phases sont suffisamment variées pour ne pas susciter l’ennui (poursuite en voiture, fusillades, …) et j’ai vraiment envie de boucler toutes ces enquêtes !

Note : 9 /10


Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous pouvez laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Powered by sweetCaptcha


Powered by WordPress | Designed by: Free WordPress Themes | Thanks to WordPress news theme, WordPress magazine theme and Premium WordPress Themes